Préparation des témoins, crédibilité et persuasion : art ou science ?

20 septembre 2017

Les conférences JBM-CAIJ

Lors d’un procès, différents témoins peuvent s’exprimer afin d’appuyer la position de l’une ou l’autre des parties. Bien que le poids accordé à leurs témoignages puisse varier en fonction des informations présentées, celui-ci peut également varier en fonction de la manière dont ces différents témoins s’expriment. Autrement dit, les mots utilisés, mais également les caractéristiques vocales et non verbales d’un témoignage peuvent jouer sur l’évaluation de la crédibilité d’un témoin et, subséquemment, sur sa capacité à persuader le tribunal. Le renforcement des capacités de communication afin d’être mieux compris, d’être plus crédible et persuasif, est l’un des objectifs de la préparation des témoins. Contrairement aux États-Unis où des « Trial consultants » mettent à profit des cabinets juridiques des connaissances scientifiques pointues en communication et en psychologie, l’attention accordée à la préparation des témoins dans le cursus de formation des futurs juristes québécois est mince, voire inexistante, se limitant parfois à des « checklist » sans trop d’explications. La présente formation vise offrir une introduction à la science de la préparation des témoins afin de comprendre comment, en pratique, les mécanismes sous-jacents à l’évaluation de la crédibilité peuvent affecter la capacité des témoins à persuader le tribunal. La crédibilité et la persuasion étant une caractéristique centrale de la pratique du droit, la compréhension de ces mécanismes sous-jacents peut favoriser le développement de meilleures pratiques professionnelles tant pour les avocats et avocates oeuvrant en litige que pour ceux et celles qui pratiquent dans d’autres domaines de droit.

 

Notre conférencier

Me Vincent Denault, LL.M., CFE
Codirecteur, Centre d’études en sciences de la communication non verbale (CRIUSMM)
Doctorant et chargé de cours, Département de communication (UdeM)

Vincent Denault est avocat et examinateur agréé en matière de fraude, membre du Barreau du Québec et de l’Association of Certified Fraud Examiners. Il détient un baccalauréat en droit de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) et une maitrise en droit de la même université où il a étudié l’impact du comportement non verbal des témoins lors de procès. Vincent Denault est également assistant de recherche au Centre de recherche sur la communication et la santé de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), doctorant et chargé de cours au Département de communication de l’Université de Montréal, codirecteur du Centre d’études en sciences de la communication non verbale du Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et auteur de l’ouvrage intitulé Communication non verbale et crédibilité des témoins publié par les Éditions Yvon Blais. Financées par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC), les recherches de Vincent Denault se concentrent principalement sur des questions liées à l’évaluation de la crédibilité, la détection du mensonge et la communication non verbale lors de procès. Vincent Denault est le premier récipiendaire du Emerging Scholar Award (2016) de la Nonverbal Division de la National Communication Association.

Date : 20 septembre 2017
Lieu : 
Cour d’appel, salle RC-22 | 100, rue Notre-Dame, Est
Heure :  
12 h 15 à 14 h 
Renseignements : 
Mme Stéphanie Lenoir, Coordonnatrice aux activités et projets
514-954 5153 – slenoir@ajbm.qc.ca

Nous souhaitons vous rappeler notre politique de non-remboursement :
Aucun remboursement. Une absence ne vous libère pas de l’obligation de paiement, car votre inscription engendre des frais que nous ne pouvons pas annuler.
Pour des raisons logistique, veuillez prendre note que toutes inscriptions qui seront effectuées après 11 h 30 la veille de l’événement n’incluront pas de boîte à lunch.

Partenaire officiel en information juridique

Inscription

Noter que si vous cliquez sur envoyer, votre inscription est confirmée.

Suivez-nous