Finalistes | Gala du JBM 2019 « Les leaders de demain »

Pour en savoir plus sur le Comité de présélection, la sélection des lauréats par le Conseil des gouverneurs du JBM ainsi que le processus de sélection, nous vous invitons à cliquer ici.

Les noms des lauréats seront dévoilés lors de la soirée de remise des tropes qui aura lieu le 21 novembre prochain au Théâtre St-James. Soyez des nôtres pour célébrer et encourager l’excellence de huit membres du JBM en vous inscrivant ici.

Pro bono / Implication sociale

Me Fernando Belton a toujours eu à cœur l’implication sociale dès le début de ses études en droit. Il est le cofondateur de la Clinique juridique de Saint-Michel qui a ouvert ses portes en août 2019. Cette initiative regroupe une trentaine d’étudiants en droit et d’avocats.Il s’implique aussi auprès de la Clinique juridique de l’UQAM et du Mile-End, à la radio haïtienne CPAM et du Comité du Barreau pour le rayonnement international.

Me Raphaëlle Desvignes exerce au sein de DDC Légal, étude qu’elle a co-fondé dans une perspective de pratique sociale du droit. Elle s’implique notamment à faciliter l’accès aux ressources judiciaires et à la connaissance juridique, et milite pour un système judiciaire plus équitable. Me Desvignes s’investit dans nombre d’organismes, priorisant les droits des femmes et des justiciables vulnérables, le droit de manifester et les conditions de travail des jeunes avocates.

Avocate en droit du travail chez Borden Ladner Gervais, Marie-Pier se démarque par son implication constante auprès de diverses causes lui tenant à cœur. Mieux connue pour ses rôles de présidente du Comité organisateur du Juritour et porte-parole de Fibrose kystique Canada, Marie-Pier a aussi siégé au conseil d’administration de Chantiers Jeunesse et participe régulièrement aux initiatives pro bono du cabinet, étant responsable cette année du service de conseils pro bono aux petites créances.

Droit familial

Me Valérie Laberge exerce en droit de la famille depuis 2009. Elle est titulaire d’une maîtrise en droit privé; son mémoire porte sur la garde d’enfant.

Elle enseigne le droit au Collège Ahuntsic, est membre du Comité du Barreau du Québec en droit de la famille et a publié plusieurs articles dans ce domaine. Elle a assisté le Bâtonnier lors des consultations sur la réforme du droit de la famille et elle a représenté le Barreau à Ottawa lors de l’étude de la nouvelle Loi sur le divorce.

Me Ste-Croix exerce pour Violaine Belzile, Avocate SA depuis 2014. Sa connaissance aiguisée du droit familial et son talent pour l’analyse des données financières lui permettent de défendre les dossiers les plus complexes en la matière, impliquant corporations et fiducies. Elle enseigne le droit familial des biens aux avocats et notaires et présente des conférences en droit successoral. Elle est également médiatrice accréditée en matières civile et commerciale et comme médiatrice familiale.

Pratique en contentieux / Juriste de l’État

Il est spécialisé en droit du travail et en droit administratif. Il a travaillé au sein de plusieurs cabinets privés. En 2016, il débuta au CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal à titre d’avocat, puis ensuite comme chef des affaires juridiques et institutionnelles. En 2018, il devient directeur adjoint au bureau des relations de travail de l’UQAM. Il est auteur de nombreuses publications et conférences et est chargé de cours en droit à l’UQTR, l’Université de Sherbrooke et à l’UQAM.

Procureur à la Direction des poursuites pénales et criminelles depuis 2010, celui-ci a développé, à la Cour municipale de Montréal, divers programmes sociaux permettant à des gens faisant face à des délits criminels ou pénaux de bénéficier d’une justice de proximité. Ces réalisations peuvent se résumer par le développement du Programme d’accompagnement justice itinérance, par la création du Programme d’accompagnement justice en toxicomanie et la mise en place d’une cour spécialisée autochtone.

Diplômée de l’université McGill en droit civil et en common law, Me Otou entame sa carrière au sein de Bombardier Aéronautique. Elle rejoint ensuite l’américaine Triton Digital avant de se joindre à Agropur en 2016, où elle est promue au rang de conseillère juridique principale en 2018. Me Otou a par ailleurs présidé le Réseau des Entrepreneurs et Professionnels Africains et siège au Conseil d’administration de divers organismes, dont le Y des Femmes de Montréal et l’organisme Pour 3 Points.

Litige civil et commercial

Myriam est associée chez Lavery Avocats et exerce en litige civil et commercial. Elle est fréquemment sollicitée pour représenter des entreprises dans des litiges qui ont pour trait commun des enjeux monétaires et réputationnels importants. Elle se démarque notamment par sa pratique en actions collectives où elle a plaidé avec succès plusieurs dossiers complexes. Elle contribue également à ce domaine par le biais de publications, de conférences, ainsi que par ses implications à l’ABC et à l’IADC.

Me Dobrota se spécialise en litiges commerciaux complexes soulevant des enjeux nationaux ou internationaux, stratégiques ou des risques de réputation. Il agit aussi en action collective, en insolvabilité et en arbitrage international. Plaideur aguerri, il excelle lorsque les aptitudes de juriste doivent s’allier avec celles de négociateur et de communicateur. Il s’implique activement à l’Université McGill à titre de professeur de droit et de chef d’équipe de plaidoirie au Concours Willem C. Vis.

Gabriel Lavery Lepage est associé chez Davies. Il intervient principalement dans des dossiers complexes en matière d’insolvabilité commerciale et de restructuration. Il consacre aussi une partie importante de sa pratique aux litiges commerciaux, dont des différends contractuels d’envergure et des actions collectives. Détenteur d’une maîtrise en droit de l’Université de Cambridge et d’un MBA, Gabriel enseigne le droit de la faillite à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke.

Droit corporatif

Diplômée de l’Université de Montréal, Me Afif pratique au sein de Tutino Joseph Grégoire. Sa pratique porte notamment sur les fusions et acquisitions, financements, baux commerciaux et conventions entre actionnaires. Parallèlement, elle est chargée de cours à la faculté de Droit de l’Université McGill où elle enseigne le cours de droit commercial (vente). Elle a déjà été présidente de la Jeune chambre de commerce libanaise et a siégé sur le conseil d’administration de la MDJ de Ste-Dorothée.

Vanessa est avocate en technologies émergentes et protection des données chez Fasken. Elle enseigne les pratiques corporatives en cybersécurité à l’université de St-Thomas, où elle siège également comme conseillère. Elle détient une maîtrise de McGill sur le cyberespionnage et ses études sur le Dark Web ont été financés par le Barreau du Québec avant publication. Vanessa est certifiée Déléguée à la protection des données.

Admise aux barreaux du Québec, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique, Cindy exerce en droit des affaires, corporatif, commercial, fusions, acquisitions et immobilier chez DS Avocats. Elle se démarque dans le cadre des transactions commerciales internationales, agissant pour des sociétés chinoises avec leurs projets d’acquisitions au Canada et pour des sociétés canadiennes avec leurs projets d’expansion en Chine. Cindy est aussi présidente du YCPA et vice-présidente nationale du HKCBA.

Droit criminel et pénal

Me Bergeron-St-Onge a orienté sa carrière vers le droit criminel au début de sa pratique. Elle y a fait ses classes auprès de mentors criminalistes reconnus. Impliquée dans plusieurs dossiers d’envergure, elle a eu l’opportunité de plaider notamment en Cour supérieure et en Cour d’appel. Elle est diplômée de l’Université de Montréal et de l’Université de Louvain, en Belgique. Elle a rejoint le cabinet Roy Bélanger en février 2016 et a été nommée associée partenaire en février 2019.

 

Membre du tableau de l’ordre depuis novembre 2009, elle a créé, en 2015, un regroupement d’avocates qui agissent en équipe sous la bannière de wwww.procureure.com. Depuis 2017 elle fait partie du Conseil d’administration du Groupe Amorce (thérapie en délinquance sexuelle) et pour la deuxième année consécutive en tant que présidente. Depuis 2018 elle a cofondé l’Association des Avocats Carcéralistes Progressistes (AACP) afin de rendre plus accessible la pratique du droit carcéral.

Diplômé en droit, son excellence académique le place sur le palmarès du doyen de l’Université d’Ottawa. À l’aide juridique, où il pratique depuis son stage auprès d’une clientèle vulnérable et défavorisée, il touche à la fois aux appels, aux causes d’exception et aux procès devant jury. Déterminé, il obtient récemment une déclaration d’inconstitutionnalité de deux peines minimales. À travers sa pratique, il partage son savoir et sa passion du droit en tant que formateur et conférencier.

Carrière alternative

Patrice S. César a pratiqué le droit des affaires au sein des cabinets Corposult et Mitchell Gattuso. Il a fondé l’équipe de débat de l’Université de Montréal et une startup qui développe des solutions mobiles en littératie. En tant que gestionnaire chez Arche Innovation, il élabore des stratégies d’innovation pour des instances gouvernementales, des universités et des entreprises privées. Il s’implique également depuis plus de 15 ans dans le secteur communautaire et en politique.

Après avoir exercé au sein de Desroches Mongeon Avocats, elle a choisi de relever de nouveaux défis alliant ses passions pour le droit et la politique auprès de l’Association pour la santé publique du Québec comme chargée de dossiers et porte-parole. Intervenant sur la place publique sur les enjeux liés aux substances psychoactives, elle aide à l’élaboration des prises de position. Celle qui a créé le groupe YOBO pour les étudiants en droit siège aussi sur plusieurs conseils d’administration.

Me Fafard-Marconi a complété son stage à l’aide juridique avant de se joindre à l’équipe du CJPGM. Elle y a entre autres coordonné des projets avant de devenir directrice générale. Gestionnaire à multiples chapeaux, elle mobilise son équipe d’avocats et d’étudiants, crée des partenariats, siège sur de nombreuses tables en justice afin de mettre en oeuvre sa mission d’accès à la justice. Utiliser le droit positivement et remettre le justiciable au coeur du système ont toujours guidé sa carrière.

Droit du travail et administratif 

Détenteur de deux baccalauréats et d’une maîtrise, il est membre du Barreau depuis 2015. Il est le président de l’Association québécoise des avocats et avocates en droit de l’immigration et a fondé Cliche-Rivard, Avocats inc. en 2019. Il apparaît fréquemment devant différents médias, devant l’Assemblée nationale du Québec et devant différents tribunaux tels que la Cour suprême et la Cour fédérale. Formateur et conférencier, il est membre du Comité consultatif en droit de l’immigration du Barreau.

Avocat en droit du travail et de l’emploi et membre de l’Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec, Frédéric est l’auteur de l’ouvrage Le contrat de travail (art. 2085 à 2097 C.c.Q.) et de plusieurs autres articles dans son domaine d’expertise. Conférencier prolifique, il enseigne le droit du travail et de l’emploi à l’École du Barreau du Québec et siège à titre de membre au sein du Conseil de discipline du Barreau du Québec.

Me Julie Paré, Murdoch Archambault, oeuvre principalement à titre de conseillère juridique pour Gouvernement de la Nation crie et les gouvernements locaux cris quant à des questions de gouvernance du territoire, de droit administratif et public, de réclamations territoriales, de négociations et de mise en oeuvre de traités visant à promouvoir les droits des Cris et ce, notamment en matière d’accès à la propriété privée, de protection des ressources naturelles et de développement économique.

Suivez-nous